Hauts Fourneaux de Belval

Une photographie n’est que la mise en mémoire d’une portion de temps incroyablement furtive, et qui fige définitivement un moment de vie, un extrait de spectacle ou de concert, un clin d’œil lors d’un voyage ou l’instantané d’un événement.

Très sensible au spectacle permanent que nous offrent les sociétés, J’aime à en extraire des images qui me touchent, comme autant de témoignages sur la réalité de nos sociétés et des messages qu’elles contiennent

Cliquez pour renseignements complémentaires

retour à la biographie

URBAN FACES

Une photographie n’est que la mise en mémoire d’une portion de temps incroyablement furtive, et qui fige définitivement un moment de vie, un extrait de spectacle ou de concert, un clin d’œil lors d’un voyage ou l’instantané d’un événement.

Très sensible au spectacle permanent que nous offrent les sociétés, J’aime à en extraire des images qui me touchent, comme autant de témoignages sur la réalité de nos sociétés et des messages qu’elles contiennent.

Le Graffiti urbain est un mode d’expression libre, porteur de ces messages et d’une superbe beauté

.

Cliquez pour renseignements complémentaires

retour à la biographie

Philippe Forestier-Paysages torturés

Seuls les artistes réinventent la lumière en s’appropriant l’éclairage qu’elle offre aux paysages, aux choses et aux êtres.

A contempler l’œuvre de Philippe Forestier, on comprend qu’il n’y pas là des images, au sens où on en est abreuvé aujourd’hui, mais l’occasion unique d’un voyage auquel il nous convie. Il y a ces ciels qui vous écrasent, ces lignes de fuite qui poussent à l’abandon, cet éclat que seul le noir peut offrir, la matière qui affleure et ces corps sculptés au plus profond de notre désir d’en partager l’envie.

Ici, rien n’est triste mais tout est majesté. Il serait fou de refuser un royaume.

Cliquez pour commande et renseignements complémentaires

retour à la biographie

Marc Harrold

Mes photographies sont un travail sur le temps et l’espace. Un espace qui peut être ouvert aux vaste ciel et à l’horizon incertain des plages ou clos, dans l’architecture contraignante, confinée et souterraine du métro de New York  City.

Des lieux et des moments, parmi tant d’autres, comme autant de théâtre pour des rencontres anonymes qui se font et se défont, se croisent et se multiplient dans un ballet incessant de va et vient.

 L’interaction de la lumière , de l’ombre, du temps créé ainsi des instants probables et improbables ou le visible dévoile l’invisible. Mes photographies tentent de figer non  » l’instant » mais des espaces temps réduit à quelques secondes  d’immobilité ou de mouvement, de rencontres ou de séparations…
 
Je réalise des séries de prises de vue à des moments distincts  ou aléatoires qui mettent en scène les contraires, les opposés. Une dualité qui forme l’essence de la vie au centre de laquelle l’homme est en quête perpétuelle de sa place.
 
Mes photographies sont un regard sur l’impermanence des êtres,  des choses. Des signes qui dessinent leur passage dans la lumière et l’ombre. J’accorde de l’importance à un esthétisme pour servir mon propos et mon sentiment .
 
Mon travail photographique, à pour finalité non de transmettre un quelconque message mais de partager une réflexion , une émotion enrichie du vécu de la personne qui observe ce travail.
 
Marc harrold

Cliquez pour commande et renseignements complémentaires

Catherine Lupis Thomas

« Avec les mots on marque le mouvement, avec les images on les fixes » L.Scutenaire

La photo marque pour moi l’intemporel dans l’instant unique.

Elle a gravé en moi à jamais des images de mon enfance, même si la couleur la bouscule légèrement à la fin des années 60.

Les contrastes éveillent en moi une émotion profonde de réalisme, d’espoir.. Je ne recherche aucun sujet en particulier mais me laisse toucher par des lieux, des ombres, des rues, des usines, des immeubles sans importance apparente, mais qui sur le moment me troublent.

Je reste LIBRE dans mes prises de vues, j’essaie de capter l’éphémère d’un instant de vie. Voilà c’est cela voler l’instant présent dans son contexte, pour mieux le revoir, le revivre ultérieurement.

La magie de la photo à la portée de chaque œil…

Regarder, savoir voir et apprécier ce qui nous entoure, pour être toujours surpris par la beauté simple des choses et de la vie.

Follow Me On Instagram  :  CLTARTY_BERLIN

 

 

Cliquez pour commande et renseignements complémentaires

Philippe FORESTIER-Nus tourmentés

Seuls les artistes réinventent la lumière en s’appropriant l’éclairage qu’elle offre aux paysages, aux choses et aux êtres.
A contempler l’œuvre de Philippe Forestier, on comprend qu’il n’y pas là des images, au sens où on en est abreuvé aujourd’hui, mais l’occasion unique d’un voyage auquel il nous convie. Il y a ces ciels qui vous écrasent, ces lignes de fuite qui poussent à l’abandon, cet éclat que seul le noir peut offrir, la matière qui affleure et ces corps sculptés au plus profond de notre désir d’en partager l’envie.
Ici, rien n’est triste mais tout est majesté. Il serait fou de refuser un royaume.

Cliquez pour commande et renseignements complémentaires

retour à la biographie

Philippe FORESTIER-Cimetières de bateaux

Fasciné par les lieux à l’abandon, Philippe Forestier photographie les cimetières de bateaux depuis toujours. À saisir les épaves pour réveiller leurs coques écaillées par le temps, à redessiner à sa manière leur substance engloutie, ce grand pêcheur d’images nous donne à contempler l’obscénité de leur agonisante beauté. Cet artiste d’exception réinvente l’hommage à la mer. Entrez dans son journal intime, il captera votre regard. Il en a l’art et la matière.

Cliquez pour renseignements complémentaires

retour à la biographie